Indonésie

En 2024, nous explosons les compteurs et nous partons 6 semaines à travers l'Indonésie.

Nous décollerons le 19 juin et reviendrons en France le 30 juillet.

Sur cette période, nous allons passer 14 jours sur Sumatra, 6 jours sur Java, 5 sur Bali et 12 en Sulawesi.

Nous alternerons entre avions, voiture, bateaux, avions, bajajs, train de nuit, voiture, bateau, bus, voiture, bateaux, avion, scooter, bus de nuit, scooter, voiture, bateaux, voiture, avions, ...

Geolocalisation bp
Jalan Sidemen - Sangkan Gunung
80864
Kabupaten Karangasem
Indonésie

Nous profitons de cette journée de repos pour faire une petite balade dans les rizières.

Nous avons beau chercher, nous sommes bien dans des rizières en terrasse, mais ils n’y cultivent plus le riz, mais le piment. L’effet visuel est quand même bien moins sympathique !

Après notre repas du midi, ou de 15 heures devrais-je dire, nous partirons pour Sanur.

Lors du petit déjeuner, la personne nous servant nous propose de nous conduire à notre prochaine destination. Nous comparons les prix par rapport à un Gojek et acceptons son tarif.

Nous partirons donc vers 10h pour aller visiter le temple Goa Gajah.

Dans ce temple, il y a une grotte dans laquelle les croyants font leurs prières et brulent de l’ansent. Mais la seule issue étant la porte d’entrée, je vous laisse imaginer la fumée qu’il y a dans cette pièce.

Après cette visite, nous allons à quelques mètres de la dans un bon restaurant avec une belle vue sur une cascade pour nous restaurer. Il faut savoir que nous commençons à être en manque de nourriture Française !

Après ce temps de pose assez important, nous rejoignons notre charmante guesthouse dans laquelle nous nous faisons tous faire un massage Balinais. Massage d’une heure de la tête aux pieds pour environ 9 euros par personnes.

Ubud
Kabupaten de Gianyar
Indonésie

Le soir nous rejoindrons le centre-ville d’Ubud afin de faire un tour dans les échoppes des marchands de souvenir et d’aller voir un spectacle de dance traditionnel.

Les routes d’Indonésie ne sont absolument pas faite pour les piétons. La plupart du temps, il n’y a pas de trottoir, ou quand il y en a, ils sont souvent impraticable et il faut donc partager la route avec un flux très dense de scooter et voiture !

Jalan Penatahan - Wongayagede
85125
Kabupaten Tabanan
Indonésie

Nous traversons par la route les rizières de Jatilawen. Magnifique paysage, mais comme à Munduk, elles ont été récoltées il n’y a pas très longtemps, donc elles ne sont pas verte, ce qui change totalement le paysage.

Et vu que nous ne faisons pas de trek dans les rizières, notre chauffeur arrive à nous faire passer sans payer le droit d’entrée.

Nous arrivons donc ensuite au temple Pura Luhur Batu Karu.

C’est là que nous voyons que les photos et la réalité peuvent être différentes. Notamment en fonction de la hauteur de l’eau. En plus la photo ne montre pas que la première pierre est à plusieurs mètres du bord, donc inaccessible. Cependant ce temple est perdu en pleine nature et à quand même un certain charme.

Pour finir la journée, notre chauffeur nous dépose à notre hébergement dans la campagne embouteillée d’Ubud.

Danau Beratan
82191
Kabupaten Tabanan
Indonésie

Notre hébergement se situant à environs 1 km du temple, nous partons donc à pied pour le visiter.

Sur le chemin nous participons à un exercice matinale de dance avec des locaux bien contant de nous voir.

Après la visite du temple Pura Ulun Danu Bratan, nous retournons récupérer nos sacs à notre homestay et cherchons un Gojek pour la suite des évènements. Pareil, pas de Gojek dans la région. Il faut donc en conclure que l’on ne peut trouver des Gojek qu’en ville. Comme la journée précédente, nous demandons à notre hôte de nous trouver un chauffeur. Cette fois si, se sera directement lui qui nous conduira. En plus, il parle français.

Kabupaten de Buleleng
Indonésie

Malgré des journées pas trop intenses, les jours s'enchaînent et la fatigue commence à se faire sentir. 

Nous avons de plus en plus de retard sur nos blogs et vlogs.

 

Petite grasse matinée jusqu’à 8h.

Nous avons loué 2 scooters afin de pouvoir parcourir la région, allé voir différentes cascades et quelques rizières en terrasse.

Lors de notre départ, un des scooters a  du mal à démarrer. Mes après plusieurs essais, le problème semble ne plus revenir. Du moins jusqu’à notre premier arrêt quelques kilomètres plus loin ! Nous retournons donc jusqu’à notre guesthouse avec le scooter opérationnel afin de leur demander un échange. Ils nous raccompagnent avec leur propre scooter jusqu’à notre point de panne et il nous laisserons leur scooter. Ils repartiront avec un peu de mal avec celui dysfonctionnant.

Ensuite nous arpenterons les routes afin d’aller voir les quatre cascades de Banyu Wana Amerta et celles de Banyumala.

Nous finissons par les rizières en terrasse, mais celles-ci n’étant pas belle, car récoltées depuis peu, nous repartons à notre hébergement afin de prendre un Gojek pour aller à notre prochaine homestay qui se trouve à Bedugul.

Après 30 minutes d’attente, pas de Gojek dans la région, nous demandons donc à notre hôte de nous trouver une voiture pour nous déposer à notre point de chute.

81152 Banjar
IDN

En arrivant sur Bali, nous pensions prendre les transports en commun pour nous rendre dans la grande ville la plus prête du temple Brahma Vihara.

Mais vue l'heure à laquelle nous avons accosté, la distance que nous avons à faire (environ 70km) et si nous voulons visiter ce temple aujourd'hui afin de ne pas perdre de temps, nous avons choisi de prendre l'un des chauffeurs qui était à l'affut des touristes au port.

Le prix étant guère plus chère qu'un Gojek et pas d'attente. Sur le chemin et après réflexion, je lui demande même de nous attendre pendant notre visite du temple, puis de nous emmener à notre homstay à Muduk. Le gros avantage : Pas de sac à gérer !

Pour ce qui est du temple Brahma Vihara, c'est un beau petit temple Bouddhiste construit sur le modèle de Borobudur plein de zénitude et loin du tourisme de masse.

Après la visite nous rejoignons notre charmante homestay avec une belle vue sur une cascade.

Zoomer sur l'image : Porteur de souffre au Kawah Ijen
Porteur de souffre au Kawah Ijen
68456
IDN

Denier jour de notre marathon de visite. Aujourd'hui, ou hier devrais je dire, nous nous levons à 23h00. Cela fait des nuits très courtes !

Nous partons pour aller rendre visite au volcan Kawah Ijen (toujours actif) et voir les "blues flames", une autre des principales attractions touristiques de Java.

Nous avons environ 2 heures de routes pour arriver au point de départ de l'ascension.

En attendant l'ouverture, nous prenons un thé et mangeons une banane.

2 heure du matin, le plus dur commence : L'ascension du volcan pour arriver afin d'atteindre l'entrée du cratère.

Après une rude monté de 3 km, nous entamons une descente de 700 mètres jusqu'en bas du cratère au travers d'un chemin escarpé et de la foule de touristes.

Nous verrons les "Blues flames" puis en même temps que le soleil se lève, nous découvrirons l'étendu du lac.
Ce lac acide est réputé pour être le plus acide de la planète.

Un avis très partagé sur cette expérience : D'un coté un paysage magnifique. D'un autre coté, un environnement souillé par le tourisme de masse et le non respect de la nature. Je dirais que le mont Ijen à 2 visages.

Même si au travers de mes photos, je préfère faire ressortir le beau coté des choses, là j'ai choisi de faire voir aussi les moins bon.

Et pour continuer cette journée, nous prendrons le ferry pour rejoindre Bali ou nous irons visiter le temple Brama Vihara.

Zoomer sur l'image : Volcan Bromo
Mont Bromo
No 100 Jl. Bromo Tosari
67177
Kabupaten Probolinggo
Indonésie

Ce matin départ de notre hôtel à 2h00 afin de rejoindre le point de vue qui nous permettra de voir le levé de soleil sur le volcan Bromo.

C'est un des principaux points touristiques de Java. Il y passe environ 1000 jeeps en basse saison et 2000 en pleine saison. Tous ces 4x4 vont vers les différents points de vue le matin avant le levé du soleil, s'arrête au mont Bromo au retour et retourne finalement aux hôtels. Donc cela provoque des embouteillages et c'est pour cela qu'il faut partir de bonne heure.

Il y a de nombreux points de vue, ce qui fait que l'on ne retrouve pas 8000 personnes au même endroit.

Au point de vue où nous étions, il y avait entre 100 et 200 personnes. Mais cela reste acceptable.

Après le levé du soleil et une petite demie heure de bouchons, nous rejoignons le parking pour monter au sommet du cratère et de voir 200 mètres plus bas les fumeroles qui s'en échappent.

Ensuite nous rejoindrons comme tout le monde notre hôtel pour prendre notre petit déjeuné et partirons pour rejoindre la ville de départ pour enchainer sur le mont Kawa Ijen.

Zoomer sur l'image : Tumpak Sewu Waterfall
Malang Colorfull
Kabupaten Lumajang
Indonésie

Pour cette autre partie de notre 19 journée en Indonésie, nous prenons la route pour aller voir la cascade Sewu.

Nichée dans un écrin luxuriant, Tumpak Sewu est considérée comme la plus belle cascade de Java – et peut-être même d’Indonésie. Et en effet, c'est une très belle et atypique cascade avec son eau qui sort de la roche comme venue de nul part.

Nous finirons la journée par la route afin de rejoindre la ville de Cemoro Lawang afin de pouvoir faire le mont Bromo demain matin.

 

 

Zoomer sur l'image : Malang Colorfull
Malang Colorfull
No.12 Jalan Ir. Haji Juanda
65121
Kota Malang
Indonésie

Arrivée à 6h30 à la gare de Malang. Pour une fois sur notre billet, le nom de la gare était écrit : Malang Kotalama.

Et bien notre train ne s’arrête pas à cette gare, mais il s’arrête à la gare de Malang Kota Baru.

Finalement, vaut-il mieux que le nom de la gare soit écrit ou pas ?

Nous attendrons donc environ 15 minutes que notre chauffeur nous retrouve à cette gare pour commencer notre tour.

Nous déambulerons quelques minutes à travers du quartier de Malang Colorfull Village : ancien bidonville nettoyé et mis en valeur par un projet universitaire. Ce quartier en maintenant « un petit Valparaiso » condensé et sans chien. Une réussite.

Zoomer sur l'image : Temple de Borobudur
Temple Borobudur

Ce matin grâce matinée et nous essayons de nous mettre à jour sur nos blogs et vlogs.

Nous partons vers 11h pour aller visiter le temple Borobudur. Nous avons réservé nos billets 2 jours avant par le site :

Maintenant, seulement 1200 visiteurs par jours (150 par heures) ont le droit de monter sur le temple. Donc les places peuvent être assez rares.

Nous arrivons à l’entrée du temple vers 12h30 et après quelques minutes d’attente, nous passons les contrôles de billet et sécurité. Nous récupérons nos belles claquettes qui nous permettrons de gravir ce monument sans l’abimer. Nous nous équiperons et attendrons notre heure de départ.

Le temple de Borobudur, le plus grand monument bouddhique du monde, est construit non loin du volcan Merapi, à la croisée de deux vallées arrosées par les rivières Progo et Elo. De proportions parfaites, il mesure 123 m de côté et 34,50 m de hauteur. Le temple de Borobudur est construit avec près de 1 600 000 blocs de pierre volcanique. Il est inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité.

Après notre heure de visite, nous prenons quelques dernières photos et traversons les 2 kilomètres de marché pour atteindre la sortie (Ikéa n’a rien inventé).

Après un bon repas à 15h, nous rejoignons notre homestay afin d’attendre l’heure pour aller à la gare pour prendre notre train de nuit pour Malang. Nous continuerons blogs et vlogs.

Notre train étant à 00 :14, devant y être au moins une heure avant pour imprimer les billets et la gare étant à 30 minutes, nous commanderons notre Gojek à 9h30, cela nous laisse plus d’une heure de sécurité.

En arrivant à la gare, nous allons aux bornes automatiques pour imprimer nos tickets et la machine nous dit que nos tickets ne sont pas dans la file d’attente. Nous sommes pas mal en avance, cela est peut être normale ? Par acquis de conscience, nous allons quand même demander au guichet, et là le guichetier nous dit que notre train n’est pas dans cette gare. Il est dans la gare voisine à une vingtaine de minutes à pied.

Nous enfilons donc nos sacs à dos et partons à travers de petites rues et ruelles pour une marche nocturne vers cette autre gare.

Sur notre réservation de billet, comme pour le terminal à l’aéroport, aucun nom ou adresse de gare n’est précisé !

Zoomer sur l'image : Temple de Prambanan
Temple de Prambanan
57454
IDN

Après une grâce matinée, nous prenons un Gojek pour aller visiter le temple Prambanan.

Ce temple, que les Javanais appellent aussi Candi Rara Jonggrang, est un ensemble de 240 temples Shivaites, construits au IXe siècle sous la dynastie Sanjaya du premier royaume de Mataram dans la région de Java central, à proximité de Yogyakarta. Une inscription datée de 856 marque ce qui est peut-être sa pierre de fondation.

Ce weekend, c’est les Prambanandays : un festival dans l’enceinte du temple.

Autant dire, qu’il y a du monde et que le temple est blindé de visiteur à notre plus grand regret. Mais le temps étant couvert, la visite se fera malgré tout assez facilement.

En rentrant nous nous arrêterons prêt du quartier Karton afin de pouvoir arpenter ses petites ruelles biens sympathiques.

 

1 Jalan Sagan
55223
Kota Yogyakarta
Indonésie

Cette journée sera dédiée au transport.

Et oui, les vacances à Sumatra sont terminées.

Maintenant, nous allons passer quelques jours à Java.

Chose qui commence à me sembler étonnant en Indonésie, c'est que notre premier vol était à l'heure.

En arrivant à Jakarta, nous prenons notre temps car nous avons 2 heures d'escale. Nous flânons un peu et faisons quelques courses pour pique-niquer.

Plutôt que de manger dans l'aire de détente, nous choisissons de rejoindre notre porte d'enregistrement.

Heureusement, car l'on nous dit que nous sommes actuellement dans le terminal 1 et que notre porte d'embarquement se trouve dans le terminal 2.

Là commence de nouveau une petite course pour prendre le train pour rejoindre le terminale 2. En arrivant dans ce dernier, bien entendu, notre porte d'embarquement se trouve à l'autre bout du terminal. Il est l'heure d'embarquer, et il nous reste 15 minutes de marche pour atteinte notre point de chute !

Nous arrivons finalement au comptoir d'embarquement, nous présentons nos billets, et naturellement, on nous dit que le vol est retardé d'une heure.

La dernière surprise de la journée sera d'atterrir à coté de la mer. Et oui, l'aéroport  New Yogyakarta se trouve à 50km de Yogyakarta. Nous terminerons donc cette journée par un peu plus d'une heure de voiture par Gojek pour rejoindre notre homestay : Bedhot Homstay.

Zoomer sur l'image : Tatouage Mentawais
Tatouage Mentawais
Kabupaten Kepulauan Mentawai
Indonésie

Ce matin nous partons pour un retour à la civilisation.

Fini les Mentawais, fini Masilok, bonjour la population, la connexion internet.

La première étape est de retourner dans la ville de Siberut, pour cela environ une heure de bateau en mer. Nous repartons sur le petit bateau avec lequel nous sommes arrivés. Mais cette fois si, nous sommes 2 personnes de plus et la mer est plus mouvementée. 2 ou 3 fois, ma main qui est posée sur le bord du bateau se fera submerger par les vagues. Mais notre batelier gère bien son embarcation. HEUREUSEMENT !

A notre débarquement, nous retrouverons Levi (notre guide Mentawai) qui nous emmènera chez un tatoueur local  pour qu'Hono et moi puissions nous faire tatouer un symbole Mentawai. Finalement, toute la famille y passera. Les 2 filles ont choisi le même symbole sur les énergies, et Danielle un sur la santé et moi, un sur la protection. 3 symboles légèrement différents, mais malgré tout ressemblant. Nous nous ferons tous tatouer notre symbole sur l'avant bras gauche.

Il faut faire assez vite, car notre fastboat pour rejoindre Padang par à 12h00.

Nous arriverons vers 20h00 dans notre belle hôtel Musulman ou il faudra prouver que nous sommes mariés pour pouvoir avoir le droit de dormir dans la même chambre.

Zoomer sur l'image : Fonds marins à Masilok
Fonds marins à Masilok
Îles Mentawai
Indonésie

2 jours à rien faire. Cela me semblait long, mais finalement c’est passé assez vite.

Le matin nous faisons la grasse matinée jusqu’à 8h00. Oui, il y en a qui dirons que 8h c’est tôt. Mais nous nous couchons à 22h00, donc cela fait quand même des nuits de 10h.

Ensuite, petit déjeuné très tranquillement, puis snorkeling et plage en attendant le repas du midi.

L’après-midi sera partagé entre sieste, promenade le long de la plage, parties de cartes et autres activités qui peuvent nous occuper.

Masilok Fishing Camp est une petite homestay composée de 2 bungalows simples mais propres et d’une équipe à nos petits soins. Les repas sont très copieux et adaptés à nos envies.

Cette homestay date de 2018 et a subsistée à la COVID, mais n’a pas pu se développer comme l’aurait aimé Liki, son propriétaire. Pour l’instant il y a une seule salle de bain partagée entre le staff et les locataires. Mais cette salle de bain rudimentaire est propre et fonctionnelle.

 

Zoomer sur l'image : Masilok
Masilok
Îles Mentawai
Indonésie

Après un petit déjeuné de pancake, nous nous redirigeons vers la ville de Siberut à travers la jungle boueuse, chaude et très humide. Depuis notre arrivée en Indonésie, nous n’avions jamais aussi bien mangé que chez les Mentawais !

Ensuite Liki et son staff de Masilok Fishing Camp nous a pris en charge pour notre transfert d’une heure en petit bateau en bois sur la mer vers la petite île de Masilok. Ne pas se fier à Google Map, Masilok est vraiment en petite île à côté de celle de Siberut.

Notre journée se terminera par un peu de snorkeling dans une eau plus chaude que la température extérieur qui est déjà très chaude.

Pour l’anecdote : La salle de bain qui nous semblait plus que rudimentaire sur les photos, nous semble être une salle de bain de luxe après nos 3 jours sans douche.

Zoomer sur l'image : Mentawaïs
Mentawais
Îles Mentawai
Indonésie

Après une nuit un peu compliquée sur notre paillasse (avec tout de même un petit matelas de 3 cm), nous commencerons notre journée pas un petit déjeuné européen. Cela fait plusieurs jours que nous ne savons plus ce que c’est.

Dans la matinée, nous irons « cueillir » quelques dizaines de gros beaux vers blancs pour l’apéro et le chamane nous fera voir comment transformer l’écorce d’un arbre en espèce de tissus qui leur sert de string.

Après notre apéritif de vers frais grillés et un bon repas, Souléman me fera un bracelet en tissage de rotin avant que les femmes s’équipent et aillent pêcher de la friture.

Au retour de la pêche, ce sera au tour des « filles » de se faire faire leur bracelet.

Les petits enfants du chamane retournant à la ville le lendemain, ce dernier captura un porcelet et le déposa au coin du feu les pattes ligotées en attendant de le tuer et de le cuisiner.

Le cochon hurlait tellement que nous avons demandé à Lévi de nous emmener dans une famille voisine afin de ne pas entendre ce supplice.

A notre retour le chamane nous expliquera comment faire du poison pour mettre sur les flèches en utilisant divers produits alimentaires qui consommés séparément sont comestibles ! Ce qui n’est pas le cas mélangés et pressés. A ne pas manipuler si on a une plaît, sinon on y passe.

Et finalement nous terminerons cette journée par une séance de tir à l’arc avant le repas.

 

  • Hébergement:

    Levi Guide Mentawai
    WhatsApp : +62 813 7116 0095

Îles Mentawai
Indonésie

Aujourd’hui nous décollons de l’hôtel à 5h30 pour faire une petite marche d’une vingtaine de minutes avec les sacs à dos afin de rejoindre l’embarcadère où se trouve le fastboat pour aller sur l’île des Mentawais.

Mentawai Fastboad nous avait dit d’être la 1 heure avant le départ, mais le guichet n’a ouvert que vers 6h15. Je me mets dans la file d’attente et fait le forcing pour ne pas être doublé. Au bout de plusieurs minutes j’obtiens enfin nos billets et nous pouvons embarquer.

Nous sommes partis pour pratiquement 6 heures de bateau (environ 200km).

Vers 13h30 nous débarquons à Siberut où Levi, notre guide pour les les Hommes Fleures : Mentawais nous attend avec une organisation à l’Indonésienne : Comme Mada => Molo molo.

Nous embarquerons sur notre bateau pour remonter le fleuve après plusieurs heures d’attente.

Et pour finir nous ferons une petite heure de marche à travers la jungle humide dans la gadoue. Et comme à l’habitude, nous terminerons de nuit à la lumière des téléphones. Mais cette fois ci, je n’y suis pour rien !

Avant d’aller au lit, nous serons accueillis par nos hôtes et mangerons un bon repas « no spicy ».

Zoomer sur l'image : Istana Pagar Ruyung
Istana Pagar Ruyung
Jalan Sutan Alam Bagagarsyah
27281
Kabupaten Tanah Datar
Indonésie

Aujourd'hui, nous abandonnons notre petit coin de paradis pour rejoindre Padang.

Sur la route, nous ferons un petit crochet par le palais Istano Bassa Pagaruyun conçu pour accueillir la famille royale du royaume de Pagaruyung au 17ème siècle, et nous rejoindrons Padang en passant par le lac Singkarak, puis 22km d'embouteillage.

Zoomer sur l'image : Vallée Harau
Vallée Harau
Lima Puluh Kota Regency
Indonésie

Cette 8ème journée est basée sur la détente. 

Nous profitons un peu de notre lit. Nous mangeons de bons pancakes bananes chocolat, puis partons nous promener en scooter à travers la vallée. 

Les routes secondaires se terminent souvent par des chemins qui rejoignent d'autres routes, mais des fois le chemin devient de plus en plus petit jusqu'à disparaître. 

Honorine nous a fait une belle démonstration de conduite sur terrain boueu. Attention, la roue arrière dérape légèrement, cela change la direction et hop, au fossé 🤣. 

Après plusieurs heures de promenade nous rentrons à notre hébergement : Abdi Homestay, avec de beaux coups de soleil.

Petite anecdote : en faisant le plein des scooters avant d'aller les rendre, nous avons rencontré une petite mamie qui agrippait les filles et n'arrêtait pas de leur parler en Indonésien. 

 

Zoomer sur l'image : Marché de Bukittinggi
Marché de Bukittinggi
26271
Lima Puluh Kota Regency
Indonésie

Cette journée est une petite journée de route, nous en profiterons donc pour visiter Bukittinggi avec son horloge Hollandaise de 1827, ses tunnels Japonais construit par des esclaves Indonésiens lors de la seconde guerre mondiale, son marché, ...

Après le repas, nous partirons en direction de la vallée d'Harau où nous terminerons la journée par une petite balade dans les rizières.

Zoomer sur l'image : Eau gazeuse Tarutung
Eau gazeuse Tarutung
26136
Kota Bukittinggi
Indonésie

Ce matin nous commençons notre journée au super marché afin de nous faire un petit déjeuner à la française.

Ensuite, nous allons nous détendre dans une piscine alimentée par une source naturelle d'eau gazeuse de Tarutung avant d'entamer les 400 km que nous devons faire pour rallier notre hébergement.
Nous détendre, mais également servir de distraction locale.

En Indonésie, il faut plutôt parler en temps de route, plutôt qu'en distance. En effet, il faut compter une moyenne de 30 à 40 km/h. Cette vitesse n'est pas forcément liée à l'état des routes (sauf à quelques endroits), mais elle est plus liée à la densité du trafic. Il faut sans arrêt se faufiler entre camions, voitures et scooters.

Donc pour faire 400 km, il faut compter environ une douzaine d'heures.

Zoomer sur l'image : Maison Batak au lac Toba
Maison Batak au lac Toba
Samosir
Indonésie

Après quelques heures de route, nous sommes arrivés en vu du lac Toba.

Nous faisons un premier arrêt à la cascade Sampuran Efrata et nous commençons à voir de plus en plus de maisons traditionnelles Batak. 

Puis nous reprenons la route afin de traverser le pont pour rejoindre l'île de Samosir et la traversée en utilisant sa route passant par le nord. 

Le long de cet itinéraire nous faisons différents arrêts. 

Le premier sera pour voir l'artisanat Ulos : du tissage de foulard Batak et autre. 

Ensuite, nous irons voir la tombeau du roi Batak Sidabutar, un marché de souvenirs et les statues de pierre de l'ancien peuple cannibale.

Pour finir notre journée, nous attendons environ 1h30 le bac pour une traversé d'un quarantaine de minutes et enchainons sur 4 heures de routes.

Vers minuit nous sommes arrivés à Tarutung pour trouver un hôtel.

Zoomer sur l'image : Cascade Sipisopiso
Cascade Sipisopiso
22173
Kabupaten Karo
Indonésie

Nous sommes dimanche et les indonésiens sont comme nous, en weekend. Donc il y a beaucoup de circulation. 

La journée aura donc essentiellement été une journée de route. 

Nous avons cependant fait une pose dans un marché et à la cascade de Sipisopiso où nous avons eu une belle vue sur le lac Toba suivi d'environ 600 marches à descendre (ça, ça va), mais après il a fallu les remonter (là il faisait chaud).

Pour dormir nous avons trouvé un hôtel acceptable à Batang Beruh.

Par contre, dans le seul restaurant qui pouvait nous tenté à proximité, la nourriture nous a semblé trop épicé pour nous.

Nous sommes donc allés au supermarché du coin pour acheter des pastas box que nous avons mangé sur les marches de ce dernier. 

Zoomer sur l'image : Orang outan Bukit Lawang
Orang outan Bukit Lawang
Kabupaten de Langkat
Indonésie

Bukit Lawang est un village devenu une destination touristique incontournable de l’île de Sumatra.
C'est la porte d'entrée du parc national de Gunung Leuser, on vient ici pour tenter d'observer les derniers orangs outans vivant encore à l'état sauvage.

Après notre petit déjeuné, nous nous sommes fait emmener à l'entrée du parc en moto.

Lors de cette petite balade de 6 heures au travers du parc, notre guide nous a fait découvrir pas mal de caractéristiques de plantes et nous avons croisé plusieurs espèces de singes et plusieurs orangs outans.
Essentiellement des femelles ou de jeune male. Une des femelles était même accompagnée par son petit.
Contrairement à beaucoup d'autres animaux, les orangs outans ne sont pas sauvages et l'on pourrait même croire qu'ils posent pour les photos.

Nous avons pu également faire notre première rencontre avec des sangsues. Tout le monde y a eu le droit sauf Danielle !

Et pour finir la balade en beauté, nous avons fait une partie du retour en rafting indonésien : 4 bouées accrochées ensembles.

Zoomer sur l'image : Buta Kapal Guest House
Buta Kapal Guest House
20774 Bahorok
Langkat Regency
Indonésie

Cette journée sera placée sous le signe de la détente afin de se remettre des jours précédents.

Décollage à 10h, enfin 10h30 (les Indonésiens sont pire que moi).

Nous nous arrêtons sur la route pour acheter des cartes sim Telmoksel et direction Bukit Lawang.

Notre chauffeur nous demande à quelle hôtel nous allons, nous lui disons que nous allons à Buta Kapal Guest House et sur la route, il les appel afin d'assurer la relève à notre arrivé à l'Indomaret de Gotog Royong et que l'on ai pas d'attente. C'est superbe 😀.

Après environ 2 heures de route, nous arrivons devant le super marché où nos 4 chauffeurs de 2 roues nous attendent. 
Nous chevauchons nos montures et sommes partis pour une quinzaine de minutes à travers les chemins de forêt vers notre Guest House.

Nous sommes accueillis par nos hôtes et un thé glacé de bien venu. Nous mangeons un petit morceau et un orang outang vient nous saluer.

Ensuite nous nous prélacerons.

20361 Deli Serdang
Kabupaten de Deli Serdang
Indonésie

Après plus de 38 heures de transfert (départ le matin à 4h locale et arrivée le lendemain soir à 23h locale), nous sommes enfin arrivés à Bua Guest House de Medan sous un orage diluvien.

Quand je lisais sur la ponctualité des vols en Indonésie, et bien là on l'a vécu : Notre vol entre Jakarta et Medan, qui devais être à 17h30, à dans un premier temps été repoussé à 19h30, puis avancé à 19h00 et à finalement été retardé à 19h50.

Ensuite, ils peuvent également avoir des pannes informatiques sur leur système automatique de contrôle à la frontière.
Donc quand on est en panne, l'on repasse à la bonne vieille méthode de saisie manuelle, mais les temps s'allongent.
Au final, au lieu de passer plusieurs minutes pour passer l'immigration, il fallait compter 3 ou 4 heures !!!
Pas possible pour nous car nous n'avions que 4 heures entre le moment où nous atterrissions et le moment où nous embarquions pour le prochain vol. Et dans ce lapse de temps, nous devions passer le contrôle de l'immigration, récupérer nos bagages, prendre le train pour changer de terminal, enregistrer nos bagages pour le prochain vol et être à l'heure pour l'embarquement.

Nous avons été voir des agents de l'immigration pour leur expliquer notre problème et pour nous faire passer en priorité, mais en vain !
Nous avons négocier avec les personnes dans la file d'attente pour qu'ils nous laissent passer devant eux, mais au bout d'une dizaine, nous nous sommes trouvé face à un refus. Nous avions gagné environ 1 heure, mais cela ne suffisait pas !
Nous avons donc recherché de nouveaux gardes de l'immigration et avons fini par en trouver un qui nous a fait passer devant tout le monde.

Et finalement après une dizaine de minutes nous avons eu nos passeports tamponnés et avons commencé une course effrénée afin d'avoir notre vol. On se serait cru dans Pékin Express 😁.
C'était moins une, car nous sommes arrivés en retard pour l'enregistrement des bagages, mais ils nous les ont qu'en même pris. Oufffffff.

 

 

Kabupaten de Klungkung
Indonésie
régence de Maros
Indonésie
Maros Regency
Indonésie
Nord Toraja
Indonésie

3 jours de découverte du pays Toraja en scooter. Nous avons rencontré Manda, une guide Toraja, ...

Ampana
Tojo Una-Una
Indonésie

point de départ pour les iles Togian

Tojo Una-Una
Indonésie

Dans les îles Toggian il n’y a pas de wifi ni de connexion au réseau téléphonique

Hôtel Poki Poki

Tojo Una-Una
Indonésie

Malange siland

snorkeling vers le Reef 5 et à Pulau Papan